Des licornes et des paillettes !

Bonjour à tous !

Au marché du tissu en mars, on avait flashé, ma puce et moi, sur ce tissu : un joli jersey tout doux à l’intérieur et avec des licornes pailletées ! Le kiff !

 

J’avais préparé les morceaux de tissus à coudre il y a des semaines, et puis je suis de nouveau tombée dans une période « pas trop envie de coudre ». Et l’envie est revenue ! Hier soir j’ai donc ressorti cet « en cours » pour finir l’assemblage. Autant vous dire que le plus casse-pied était fait hein. Découper le patron et couper le tissu n’est pas forcément ce que je préfère faire, j’imagine ne pas être la seule dans le cas là ! lol

 

1h plus tard j’avais fini l’assemblage et les parties en bord-côte pour le plus grand bonheur de ma louloute ! Le bord-côte est du bord-côte lisse du site La Panda Love ^^

pull licorne 1pull licorne 2pull licorne 3

Ce pull est un peu chaud pour le porter tout de suite (quoique depuis 2 jours nous avons rallumé le poêle à granulés!). Il sera parfait pour cet automne – hiver.

 

Et vous, vous êtes sur quoi en ce moment ?

Tuto#5 – Film alimentaire réutilisable

Bonjour à tous !

 

Ravie de vous retrouver pour un tuto dans la mouvance Zéro Déchet (ZD pour les intimes ^^). Pas de couture aujourd’hui, mais c’est pour votre bien, celui de la planète et de votre portefeuille !

Un film alimentaire réutilisable ? WTF ?? Mais pourquoi ???

Pour tous plein de raison en fait, car utiliser du film plastique ou de l’aluminium :

  • ça fait des déchets
  • ça consomme des ressources pour être fabriqué
  • c’est mauvais pour le budget
  • c’est mauvais pour notre santé (oui les aliments qui sont directement en contact avec du plastique ou de l’alu, c’est bof bof !

Certes, utiliser du tissu qui a aussi été fabriqué consomme des ressources. Mais vous pouvez très bien vous servir d’un tissu déjà présent chez vous ( recyclage) ou bien acheter du tissu bio et éthique dont la fabrication a minimisé son impact le plus possible. Je pense que de toute façon il n’y a pas de solution miracle toute faite. Le but est simplement de trouver une alternative intéressante.

 

Mais trève de bla-bla, passons au tuto !

 

Liste du matériel :

  • Un morceau de tissu de 50×70 cm, ou moins pour faire des emballages plus petits. Le top étant de prendre un coton biologique, sans motif et sans colorant (en principe la cire imperméabilise le tissu mais avec les aliments, mieux vaut être prudent 😉 )
  • De la cire d’abeille en paillettes. Vous trouvez ça dans n’importe quel magasin bio. Pour les végans, je suis désolée je n’ai pas encore trouvé d’alternative 😦
  • Une paire de ciseaux cranteurs pour couper vos bords proprement et éviter l’effilochage, ça c’est la version feignasse lol. Pour les puristes, un petit ourlet à la machine à coudre et le tour est joué !
  • Du papier sulfurisé. 2 grands morceaux, un peu plus grands que la taille de votre tissu. Alors oui, ça c’est pas très ZD mais c’est réutilisable de nombreuses fois bien sûr (pour ça hein, n’allez pas faire cuire vos cookies dessus après, la cire d’abeille c’est beurk à manger !)
  • Un fer et une table à repasser.

 

EDIT : On me dit dans l’oreillette (merci Marie ❤ ) qu’une cire végétale pourrait peut être faire l’affaire.  Soja, carnauba, candellila etc… A voir si elles ne s’effritent pas en refroidissant, contrairement à la cire d’abeille qui reste très souple même en séchant ^^

 

C’est parti !

Commencez par cranter les bords du tissu.

 

Disposez une première feuille de papier sulfurisé sur votre table à repasser, puis mettez votre tissu par dessus. Cela protégera votre table 😉 

 

Répartissez les grains de cire sur l’ensemble de votre tissu. Le sens (endroit ou envers) du tissu n’a pas d’importance car la cire, en fondant, traverse et imperméabilise les deux côtés.

Mettez moins de cire que moi ! Je me suis emballée pour mon premier essai et j’avais mis trop de cire !

Recouvrez de la seconde feuille de papier sulfurisé.

Repassez pour faire fondre la cire. Chaleur positionné sur « coton » et sans vapeur.

Laissez sécher à plat 3 min et c’est tout !

Vous pourrez emballer tout ce qui nécessite d’être emballé ! Sandwich pour le pic-nic, le pain, la brioche du matin, des tranches de jambon ou de saumon, etc… Et pourquoi pas même aller directement chez votre boucher/poissonnier/ fromager avec votre papier alimentaire !
EDIT 2 : On me dit dans l’oreillette ( merci Catherine) qu’apparemment il est fortement déconseillé de mettre la viande en contact avec de la cire d’abeille, à cause du risque de prolifération de bactéries !

Conseils d’utilisation :

Pour laver votre feuille de papier alimentaire, un coup d’éponge savonneuse suffit. Eviter seulement l’eau trop chaude qui ferait fondre votre cire ! Pas de four pour la même raison.

Et si au bout d’un moment, vous trouvez que la cire s’est enlevée par endroit, un petit coup de fer et quelques grains de cire supplémentaires feront l’affaire !

Tissus utilisés:

Petit Pan, Soft Cactus et Robert Kaufman
EDIT 3 : Claire m’a fait remarqué qu’il est préférable d’utiliser des tissus assez foncés et surtout pas blanc. La cire en fondant va avoir tendance à jaunir le tissu, le rendu est donc plus joli avec un tissu sombre 😉

 

Retrouvez la version filmée sur Youtube par ici 

A bientôt !

Look mère-fille #1

Bonjour les zigotos !

J’espère que vous allez bien ?

 

Je vous propose aujourd’hui de découvrir notre premier look mère-fille. Nous avons profité d’une fête d’anniversaire et d’un temps radieux pour inaugurer nos premières tenues complémentaires ^^

1.jpg

 

De quoi s’agit-il ?

Noélia porte une robe/tunique sans manche, avec poches, tirée du livre de Mélanie Moubarek, alias l’Atelier des Belles Bulles, intitulé Robes et Blouses pour Fillettes.

Quant à moi, il s’agit du tout dernier patron de la génialissime Ivanne S. et sa jupe 1001 Perles, en version A et avec poches.

 

Dans un prochain article je reviendrais en détail sur chacune de nos tenues.

En attendant, place aux photos !

35

46

Alors ?
Que pensez-vous de ce premier look mère-fille ?

2

Merci à mon beau-frère Marc pour les photos  et à Chrys et Stéphanie pour l’invitation à cette superbe journée !

PS: Si vous êtes pris de maux de tête suite à l’exposition violente de notre peau toute blanche, il faut régler la luminosité de votre écran d’ordinateur. Aucune réclamation pour blessures ophtalmologiques ne sera possible. Merci de votre compréhension (ben oui, on vit dans le Haut Doubs quoi ! )

Sweety Minty ou le sac frais pour les beaux jours !

Bonsoir à tous !

 

J’espère que ce looooong week-end ensoleillé vous aura apporté beaucoup de joie ^^

 

Entre les moments en famille et nos travaux qui avancent, j’ai planché sur un nouveau modèle de sac à main. Il est truffé de défauts qui me sautent aux yeux et mérite quelques ajustements mais dans l’ensemble il me plait !

Sweety Minty 1.jpg

Sweety Minty 6.jpg

Côté forme : Il s’agit d’un sac cabas trapèze, avec une fermeture éclair et 2 anses non pas cousues mais rivetées. J’ai utilisé une fermeture éclair trop petite pour ce modèle, ce qui rétrécit « l’entrée » du sac. Pour la prochaine fois, je prendrais une fermeture plus longue.

 

Sweety Minty 2.jpg

Pour les anses, j’ai posé des rivets ( ma première fois sur un sac ), je trouve que ça rend bien, il faudra sûrement que je les « serre » un peu plus ( comprenez il faudra taper plus fort avec le marteau, gniark gniark, rire démoniaque ) car ils ont tendance à s’écarter un peu du tissu.

 

Sweety Minty 3.jpg

Côté matière et couleurs : J’avais complètement flashé sur ce simili cuir riviera menthe glacée de chez Alex Tissus Déco à Pontarlier. Je savais que j’allais en faire un sac mais tout seul, je le trouvais too much. Et pis un jour ma copine Marie est venue à la maison me montrer ses trouvailles. Au magasin Alex Tissus, elle avait déniché un superbe coton enduit, épais et résistant, dans les même teintes que mon simili mint. Ce fut la révélation lol !

simili-cuir-riviera-menthe-glacee

tissu-coton-enduit-vernis-cube-aqua-x-10cm.jpg

Sweety Minty 4.jpg

 

Les anses sont entièrement en coton enduit, à voir avec l’été si c’est agréable à avoir à l’épaule et / ou à la main. Un passepoil argenté vient donner du peps à la jonction des 2 tissus.

Sweety Minty 5.jpg

Pour l’intérieur j’ai choisi deux tissus Soft Cactus de la gamme Colored Windows,  achetés au marché du tissu, le Turquoise qui s’accorde à merveille avec l’extérieur, et le Ceylan Pastel qui contraste un peu plus.

colored-windows-s-turquoise-800x800.jpg

colored-windows-m-ceylon-pastel-800x800.jpg

Sweety Minty 7jpg.jpg

C’est un sac volontairement de taille moyenne, plus passe-partout. J’y ai inclus une grande poche intérieure et une lanière avec un petit mousqueton pour pouvoir accrocher mes clés ( car je déteste avoir à retourner mon sac pour les trouver ! )

Sweety Minty 8.jpg

Comme c’est un prototype il y a pas mal de choses à revoir. Dès qu’il aura atteint mon niveau de satisfaction, je vous proposerais un tuto pour que vous puissiez également le réaliser vous même ^^

En attendant si ces tissus vous plaisent, et que vous n’avez pas Alex Tissus et un marché du tissu près de chez vous, voici quelques endroit où j’ai pu en voir :

Bye !

PS: Vous avez vu le vernis aux pieds assortis au sac ? Amazing !

J’peux pas, j’ai casting ! 2e partie

Suite de l’aventure casting Mondial Tissu ^^

J'peux pas j'ai casting.png

Vendredi 22 avril arrive : On part à 11h avec ma copine D. Heureusement elle est en congé et a accepté de faire les 2h30 de route avec moi. Du coup sur le chemin je ne stresse pas trop, on parle de tout et de rien et le trajet passe vite. 30 min avant l’arrivée je sens les papillons chatouiller mon ventre, le trac s’installe ! Nous arrivons vers 15h, soit 30 min avant mon rdv. On nous fait asseoir sur des fauteuils où se trouve la candidate d’avant moi. On se met à papoter et on déstresse ensemble ^^ Elle s’appelle Carole et est la créatrice de Dans les bois. Le ton est léger et on papote couture. Un homme vient chercher Carole et quelques minutes plus tard, un autre (Brice) vient pour moi.

 

Je rentre dans une pièce remplie de tissu, de coussin, d’objets de déco en tout genre. J’ai des étoiles plein les yeux et j’aimerais rester là à flâner. Sur ma droite se trouve la partie « studio » avec les lampes et l’appareil photo qui sert à filmer les candidates, ainsi que des décors. Brice m’emmène vers une table où est installée une machine à coudre Singer et m’explique que je vais avoir 30 minutes pour l’épreuve de couture : il s’agit de poser une fermeture éclair entre 2 morceaux de tissus et coudre les propretés, selon un modèle. A ce moment là Brice remarque mon sac et me demande si j’ai rencontré des difficultés particulières. Je lui parle de mon soucis avec mes côtés et on parle un peu technique.

 

Puis je m’installe devant la machine à coudre. Je suis confiante à ce moment là car j’ai déjà fait ce type de couture, quelques jours avant j’ai cousu 3 trousses de Mavada sur le même principe.  Je commence par faire ma propre canette. Puis au moment de l’insérer dans son emplacement, panique ! Elle se range sous le pied de biche alors que sur la mienne elle se situe sous la plaque de couture ! Je bidouille un truc et je tente comme ça.

Lorsque j’essaie d’enfiler mon fil dans l’aiguille avec l’enfileur automatique ça ne fonctionne pas. Je rentre donc mon fil à la main en essayant de trembler le moins possible (haha). Je commence ma couture et ne trouve pas non plus comment faire de marche arrière, je la fait donc à la main en tournant la molette.  Mon fil de canette s’emmêle et me fait un truc tout caca. Je découds tout ça et vais chercher de l’aide. Brice revient me montrer comment on insère la canette et je reprends, avec 5 bonnes minutes gâchées et ma confiance en moi qui s’érode un peu.

 

Au loin j’entends vaguement Carole qui fait son speech devant la caméra et j’essaie de rester concentrée sur mon épreuve. Je commence par piquer mes propretés et je reprends de l’assurance. Je me prépare à coudre ma fermeture éclair et là, horreur, impossible de trouver comment changer de pied de biche ! Je cherche, je tâtonne, je bidouille mais rien ! Je retourne alors chercher Brice qui m’explique que le pied est clipsé et faut simplement tirer dessus. Ok, on respire et on reprend. Je couds tant bien que mal ma fermeture éclair, ce n’est pas très droit et pas très joli, alors je m’applique pour la surpiqûre. Après un coup de fer à repasser et un coup de ciseaux crantés pour égaliser tout ça, c’est déjà l’heure d’arrêter ! J’ai eu le temps de finir mais pas de couper tous les petits fils qui dépassent et je suis déçue de rendre un truc pas terrible pour une cousette pas très compliquée.

go casting

 

 

On m’installe alors devant une caméra et le monsieur dont je ne connait pas le prénom me pose des questions sur ma vie en général, puis précisément sur mes habitudes en couture. Il veut également savoir si j’ai pour habitude de partager autour de ma passion. Je lui parle donc de ma page Facebook, de mon blog et de ma chaîne Youtube. Je reprends petit à petit confiance en moi et commence à me détendre (un peu).

 

Comme nous avons un peu de temps devant nous, je présente mon sac de sport que j’ai souhaiter chic et tendance, devant 3 personnes. Ils semblent intéressés par mon choix de matières, coton enduit + simili cuir. J’explique alors avoir fait des recherches sur google et que très souvent, un sac de sport est fabriqué en toile toute moche, pas très glamour ! Moi j’avais envie d’un sac au look sympa, qu’on n’aurait pas honte à avoir à son bras. Je parle aussi de mon petit rajout de pochette intérieure, très pratique quand on veut juste sortir boire un verre après avoir fait du sport/s’être changée.

 

Enfin vient la partie acting avec l’introduction que j’ai préparé, en vue du tuto pour le sac de sport. Je répète une première fois dans le vent puis on lance la caméra. Je bafouille un peu et tente de parler de manière bien distincte. J’ai tendance à parler très (trop ! ) vite dans la vraie vie, du coup là j’essaie de prendre mon temps. Sauf qu’une toute petite voix sort de ma bouche et que le monsieur qui filme me demande du coup de parler plus fort, un comble pour moi qui crie à longueur de temps ! Je suis assez intimidé par la proximité de la caméra, elle est trop proche et cela me déstabilise beaucoup ! Bref je tente de les convaincre en quelques minutes que je suis LA personne qu’il leur faut !

Le casting touche à sa fin et je retrouve ma copine D qui m’attend dans le hall. La réponse doit arriver dans quelques jours. Le chemin du retour se fera comme à l’aller, dans les fous rires et la joie.

 

4 jours plus tard le verdict tombe : je ne serais pas la nouvelle star des tuto vidéos pour Mondial Tissu. Evidemment je suis très déçue car j’en avait terriblement envie. J’aurais pu apprendre avec eux énormément de choses, pas seulement d’un point de vue couture, mais également sur le tournage d’une vidéo par exemple. Cela aurait été une extraordinaire expérience. Je me réjouis malgré tout de découvrir bientôt leurs nouvelles vidéos ^^

Néanmoins cette aventure m’aura apporté plusieurs choses fortement sympathiques : une nouvelle coiffure, une nouvelle tenue ainsi qu’une balade épique et inoubliable grâce à ma copine D !!

Sur ce je vous laisse, j’ai beaucoup de tuto vidéos en préparation, pas question d’y renoncer pour autant ! lol

PS: Un grand merci aux fabuleuses coiffeuses de chez Nulle Part Ailleurs à la Cluse et Mijoux !

 

 

J’peux pas, j’ai casting ! 1ère partie

Bonjour à tous !

 

Il m’est arrivé un truc incroyable et totalement trop cool : J’ai passé un casting ! WTF ?

jpeux pas jai casting.jpg

 

Il y a quelques semaines, j’ai repéré une annonce sur la page Facebook de Mondial Tissu, disant qu’ils recherchaient des couturières pour une série de tuto vidéos. Sur le moment je me dis « tiens ça pourrait être marrant » et puis je laisse couler…

Puis une lectrice de ma page me notifie, en pensant que ça pourrait m’intéresser.

Puis une amie me notifie également, et là je me dis que je n’ai rien à perdre à envoyer un ptit mail !

 

Dans le mail j’explique être une couturière plus « intermédiaire motivée » que « confirmée ». En effet il y a beaucoup de choses que je n’ai pas encore eu l’occasion de coudre ( et en aurai-je vraiment un jour fait le tour tellement le domaine de la couture est vaste ? ). Je donne le lien vers ma page Facebook et ce blog, puis également de ma petite chaine Youtube. Je précise aussi que cette dernière comporte peu de vidéos pour le moment, car j’attends de m’équiper un peu mieux et de pouvoir proposer des vidéos de meilleure qualité ( notamment pour le son qui est vraiment médiocre ).

Et j’ai eu la bonne surprise de recevoir un mail, 1 semaine plus tard, m’indiquant que j’avais été retenue dans les 20 dernières candidates parmi plus de 100 participantes ! Un doodle m’a alors été proposé afin de valider un horaire pour le casting. J’avais le choix entre mardi 19 avril et vendredi 22 avril. J’ai préféré le vendredi, car n’étant pas sur place (2h30 de voiture ! ), c’était plus facile comme ça pour m’organiser avec l’homme et notre tribu ^^

Dans un second mail j’ai reçu des infos sur le déroulement du casting. J’allais devoir me fondre dans la peau d’une jeune femme branchée, urbaine et pétillante. Il y aurait une partie filmée et une partie couture. J’allais devoir présenter un sac de sport. Ils m’ont envoyé un tuto de sac et une intention artistique pour cibler les tendances choisies.

 

Les jours qui ont suivis ont été intenses en  réflexion. Comment je m’habille ? Est-ce que j’y vais avec du fait-maison ? Est-ce que je me fais un sac de sport ? Dans quels matières et coloris ? Il va falloir que j’arrête de me ronger les ongles ! J’ai carrément sollicité mes copines à la rescousse pour m’aider à répondre à ces toutes questions existentielles ! Bref je voulais mettre toutes les chances de mon côté !

Il était temps de retourner un ptit coup chez la coiffeuse ! Quoi c’était un prétexte ?! Meuh non … à peine… bon un peu quand même ! Pour la partie habits, une virée shopping avec ma copine D s’imposait : direction Kiabi Pontarlier où nous avons trouvé tout ce qu’il nous fallait ou presque. Ils voulaient une jeune femme inspirante pour le casting ( c’était indiqué tel quel dans le mail ). Dans les cabines d’essayage, pas moins de 2 personnes sont aller essayer la même combi que moi, j’ai pris ça pour un signe et mon choix s’est porté naturellement sur ça. Une petite veste en jean et hop, un look vintage chic comme on l’aime. Une paire de ballerines rouges de chez Gémo et des bijoux fantaisie rouges ont complété le tout.

Combi été Kiadi et veste en jean

Je tenais vraiment à aller au casting avec un sac fait-main. Et j’ai tenté le fameux sac de sport dont j’allais devoir faire la « promo ». J’aurais préféré prendre des tissus de chez Mondial Tissu, mais je n’ai pas eu le temps d’y aller. J’ai donc fait avec ce que j’avais chez moi : un bel enduit ciré Soft Cactus acheté au marché du tissu Stoffen Spektakel en novembre, et un simili cuir beige lumineux. Pour la doublure intérieure j’ai opté pour la simplicité avec un coton épais beige.

Ce sac m’a un peu donné de fil à retordre car le diamètre de mes côtés de sac étaient un poil trop grand, du coup j’ai dû faire un pli creux sur chaque côté, que j’ai embelli avec des œillets en métal et un petit ruban beige. Au final ça apporte une petite touche de déco sympa. Autre difficulté, j’ai vraiment galéré à coudre mon passepoil et mon biais en simili cuir marron. Le pied à fermeture éclair en métal accrochait dessus ! A quand un pied Téflon pour FE et passepoil ? Et pis c’était la première fois que je cousais une ganse, un biais décoratif pour masquer les coutures intérieures.

Comme je trouvais l’intérieur un peu vide ( et triste ), j’ai rajouté une petite trousse en coton enduit amovible, fixée avec 2 pressions Kam. Ca permet d’y glisser son portable, ses clefs et ses papiers pour les retrouver plus facilement. Dans l’ensemble ce sac me plait beaucoup, il me donnerait presque envie de me mettre à faire du sport…. naaaaan je blague ! Mais il fera un superbe sac Pic-nic/week-end !! Je l’ai déjà adopté !

sac de sport simili cuir et coton enduit 1sac de sport simili cuir et coton enduit 2sac de sport simili cuir et coton enduit 3sac de sport simili cuir et coton enduit 4sac de sport simili cuir et coton enduit 5

Alors sympa le sac pour les week-ends en amoureux  les sorties avec les enfants (ahem) ?

La suite avec le casting en lui-même au prochain épisode !

 

Pouf et pommes

Bonjour à tous !

Hier soir j’ai eu la chance de pouvoir me vautrer dans un tas de tissus, tous plus beaux les uns que les autres ! Comment donc ? J’ai donné un petit coup de main à ma copine Sabrina aka Maïdacréa’z , qui se lance ce mois-ci dans le micro-entrepreneuriat, pour plier et ranger une partie de sa merveilleuse collection !

Je suis tombé en amour sur ce tissu à pommes de chez Mondial Tissu. Comme elle ne l’appréciait pas plus que ça et qu’il fallait qu’elle fasse un peu de place, ma super copine me l’a gentiment offert. Oui comme ça, c’est une chouette fille ma Sab hein ?!

3

J’ai su tout de suite ce que je voulais en faire. Un pouf ! Cela faisait un moment que l’idée me trottait dans la tête, j’attendais juste LE tissu coup de coeur.  J’ai adoré la tenue et l’épaisseur de ce coton, ainsi que ces gros motifs hyper sympas.

2

Pour le fond du pouf, j’ai opté pour un simili cuir beige. J’ai trouvé ça plus pratique et costaud pour le quotidien. Comme ça en cas de tâche ( oui mon carrelage n’est pas toujours au summum de la propreté, je suis loin d’être Breee Van de Kamp ! lol ) un coup d’éponge et hop !

4

 

J’en ai profité pour faire un petit coussin assorti.

5

Les enfants ont en tous cas tout de suite adopté l’ensemble !

67

 

Je pense déjà à tous les futurs poufs que je vais bientôt recoudre tellement j’ai aimé cette petite cousette rapide et facile ! Le plus casse-pied ça a été le rembourrage du pouf. Les billes de polystyrène c’est extrêmement léger et en gros, on en fout p-a-r-t-o-u-t ! Heureusement j’ai pu me mettre dehors dans le jardin pour faire ça, et je pense que les voisins vont me maudire sur 3 générations ! ( Emilie si tu passes par là, accepte mes excuses please ! )

1

Merci encore à ma Sab pour ce très joli tissu.

 

A bientôt !